CONTACT

Permanence téléphonique

du lundi au vendredi

de 9h à 17h :

 

04.92.23.41.08

 

symbiose@e-santepaca.fr

 

Vous êtes ici

Accueil » La Plateforme territoriale d'appui

HISTORIQUE

 

La Plateforme Territoriale d'Appui Symbiose est portée par l’Association loi 1901 à but non lucratif "VVCS - Vivre sa Vie Chez Soi"  qui depuis 1982 contribue à la mise en œuvre de services pertinents, cohérents, dédiés au soutien à domicile de personnes en perte d’autonomie et à la coordination des différentes composantes du système de santé.

Historique des actions menées par l’association Vivre et Vieillir Chez Soi :

1983 l’association obtient un financement pour gérer un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) de 20 places sur le canton de l’Argentière la Bessée. En 1984, le service de soins est étendu au canton de Guillestre et comporte 26 places. Aujourd’hui, ce SSIAD compte 55 places.

Au delà de la prise en charge de personnes âgées de soixante ans et plus, malades ou dépendantes, les SSIAD s'ouvrent depuis 2004 entre autre aux personnes adultes de moins de soixante ans en situation de handicap.

1990 l'association développe un deuxième service « Les Relais-Village » : ce service réuni des bénévoles chargés de réaliser au domicile des personnes âgées ou en situation de handicap, des actions de convivialité ou répondant à des besoins de la vie courante. Aujourd’hui, ce service appelé réseau social met en œuvre des animations sur les cantons de l’Argentière la Bessée et de Guillestre pour les personnes âgées ou en situation de handicap.

1992 - 1997 à l'initiative de la Caisse Régionale d'Assurance Maladie du Sud Est et à titre expérimental, l'association gère un service « Grands Dépendants ». Ce service était chargé de l'information, du soutien financier matériel et psychologique des personnes âgées dépendantes et de leur famille.

1993 l'association obtient l'agrément pour gérer un service mandataire de Gardes à Domicile. Aujourd’hui ce service d’aide à la personne mandataire et prestataire intervient sur les cantons du grand briançonnais.

1998 - 2004 l’association met en œuvre un réseau gérontologique d’initiative locale, financé par la Caisse Régionale d'Assurance Maladie du Sud Est jusqu’à fin 1999, maintenu en place jusqu’en juin 2004 grâce au financement du Conseil Général, des Communautés de Communes et du mécénat.

Le réseau de santé Symbiose est autorisé depuis 2004 sur décision des directeurs de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation (ARH) et de l’Union Régionale des Caisses d’Assurance Maladie (URCAM). Il est depuis avril 2010 sous la tutelle de l’Agence Régionale de Santé Provence Alpes Côte d’Azur (ARS PACA) et de son unité « coopération et réseaux » .

Il est financé par le Fond d’Intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins (FIQCS) enveloppe nationale définie chaque année par la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS).

Son autorisation était jusque-là conditionnée par la satisfaction d’un rapport d’activité, d’un rapport d’autoévaluation et d’une évaluation externe. Certifié jusqu’en 2015 il sera financé sous réserve du vote par les 2 assemblées d’une enveloppe financière. Le Président de l’association est dans l’attente de la signature avec l’ARS PACA d’un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM).

Ce réseau intervenait d’abord sur les cantons de l’Argentière la Bessée, de Guillestre et d’Aiguilles. En 2007, son territoire d’intervention s’est étendu aux cantons de Briançon (nord et sud), Monétier les Bains, La Grave, Embrun et Savines. Actuellement, il couvre l’ensemble du département des Hautes Alpes (superficie : 5549 Km2, population : 132 482 habitants, densité : 25 habitants/Km2, 30 cantons, 177 communes).

D’abord consacré aux personnes âgées, ce réseau évolue vers la polyvalence.

Sa mission principale est d’orienter les patients en situation de vulnérabilité et de coordonner leur prise en charge, en lien avec le médecin traitant et l’ensemble des partenaires sanitaires, médico-sociaux et sociaux du territoire.

Depuis juillet 2015, le Réseau de Santé Symbiose est devenu Plateforme Territoriale d’Appui (PTA).